agence web alsace

PARADOU AC REMONTE EN PREMIÈRE DIVISION

le .

paradou 1 divisionPARADOU AC : remontée en 1ère division
Après une saison époustouflante, le PARADOU AC a assuré sa remontée et jouera en 1ère division la saison prochaine. Avec une équipe composée en grande partie de joueurs Académiciens et encadrée avec bonheur par un staff espagnol, le club pourra continuer à grandir grâce à son effectif jeune et talentueux.

Félicitations à tous le club et bonne chance pour la saison 2017-18.

K. ZETCHI Président de la Fédération Algérienne de football
Deux jours après la remontée du PARADOU AC, K. ZETCHI son Président et partenaire de JMG ACADEMY depuis 2007 a été élu Président de la Fédération Algérienne de Football. Nous lui souhaitons bon courage dans cette nouvelle fonction dans un pays où le football est plus qu’un sport.

paradou remonte 1C’était en bonne voie, désormais c’est officiel. Le Paradou AC a définitivement assuré son accession au palier de la D1 Professionnelle, vendredi, au terme de la 25e journée de la Ligue 2 Mobilis.
Un large succès (3-1) face à l’Amal Bou Saâda qui acte le billet de bonheur pour une équipe qui a séduit plus d’un. Le fruit d’un travail de longue haleine pour un président, Kheir-Eddine Zetchi en l’occurrence, qui a cru en son projet de l’Académie. Celui qui est pressenti pour devenir le patron de la Fédération algérienne de football (FAF) en récolte les fruits 10 ans après.
L’écart est là et il est édifiant. Tout comme la précocité. Après 24 matchs disputés dans le championnat de Ligue 2 Mobilis, le Paradou AC a plié l’affaire en s’adjugeant le ticket de la montée en comptant 14 longueurs d’avance sur le dauphin, l’USM Blida (39 points) et 13 sur le 4e l’US Biskra qui ne pourra plus le rattraper. Seize victoires, 5 nuls et 3 défaites, une copie suffisante pour les Pacistes qui feront partie de l’élite footballistique du pays lors de l’exercice 2017-2017. Mérité pour un projet solide et une ambition bien concrétisée sur le terrain. Ce n’est pas le club le plus vieux, ni le plus prestigieux mais c’est une écurie qui ne navigue pas n’importe comment. L’emprise du PAC sur la compétition est bien reflétée par le classement « domicile-extérieur » qu’il domine outrageusement. Et pourtant, les déplacements sont loin d’être une mince affaire. Surtout en D2 où il y a différentes circonstances et éléments à considérer. Cela n’a pas empêché les Algérois de s’imposer dans 6 de leurs 11 rencontres loin des bases glanant 21 points sur les 33 éventuels à prendre. L’efficacité offensive et la solidité de l’arrière-garde a permis au sigle créé en 1994 de bien voyager. Même quand ce fut difficile, la franchise de Hydra est souvent parvenue à l’emporter par la plus petite des marges (11 buts marqués contre 8 encaissés).
Par ailleurs, en tant que hôte, les « Académiciens » sont très méthodiques.
La feuille d’examen contient 10 succès en 13 sorties pour 2 partages de points et une seule contreperformance.
L’aisance est là aussi pour ce qui est du rapport buts marqués/buts concédés.
Un goal-average de +21 (36/15) qui prouve que, en plus du spectacle et l’excellence technique sur le rectangle vert, le jeu est des plus efficaces avec de la verticalité et du réalisme qui ne laissent personne indifférent.

La mise gagnante de Zetchi
Le dur labeur de l’investissement et des efforts est finalement là. L’idée a été matérialisée et le PAC a atteint le but escompté et la place qu’il mérite pour la nouvelle dynamique que son chairman essaye d’insuffler prouvant que l’abnégation finit toujours par payer. Zetchi a le mérite d’avoir façonné le potentiel intarissable dont jouit l’Algérie en matière de pâte footballistique. « Nous avons axé toute la politique de notre club sur notre propre formation. On peut donc se considérer comme un club formateur et nous allons continuer en première division à nous appuyer sur le produit de notre propre formation. Ceci nous a permis de bien maîtriser notre budget et c’est ce qui fait la force de notre club. Nous n’avons pas ce besoin d’aller chercher des joueurs sur le marché qui souvent coûtent trop chers cela nous permet de nous projeter sur l’avenir en toute sérénité», a assuré, dans une interview accordée à Lagazette du Fennec, l’homme qui a eu le courage de lancer la première académie de foot en Algérie. Maintenant, il faudra rester fidèle à ces principes qui ont fait de l’équipe ce qu’elle est aujourd’hui. Une référence pour ce qui est de la gestion. La montée à l’élite devrait donner plus de visibilité à cette belle vitrine longtemps cachée derrière une bourgeoisie de façade et la « Top division ».

source www.reporters-dz.com