agence web alsace

Élim.CAN 2019 / Algérie 1-0 Togo : "Ramy à manger du Lion"

le .

ramy mange lionHier, il était très bon. Certainement l’un des meilleurs sur la pelouse. Très solide en défense, propre dans ses sorties de balle. Présent dans les duels aériens (4 remportés), Ramy Bensebaïni a fait son match dans une arrière-garde toujours aussi fragile mais qui s’est trouvé un taulier sur lequel elle peut compter dans l’avenir.
« Un futur grand défenseur pour l’Afrique » assurait même la star togolaise Adebayor en conférence de presse après la rencontre.

L’hommage est là. Et il n’émane pas de n’importe qui parce que c’est un véritable client dans le secteur offensif. Emmanuel Adebayor a loué la prestation du longiligne défenseur de l’Équipe nationale à sa manière. « Il communique beaucoup avec l’autre défenseur (Mandi). Il a de la personnalité et le continent a besoin d’ambassadeurs comme lui. Sa grosse gueule peut lui causer des ennuis mais il est très très talentueux », a admiré l’expérimenté avant-centre des « Éperviers ». En effet, plus les matchs passent, mieux Bensebaïni joue. Celui qui est annoncé avec insistance du coté du Lille OSC (Ligue 1 française) s’est définitivement fait une place dans le onze des « Fennecs ». Un joueur qui ne parle pas beaucoup en dehors du terrain. Concentré sur ce qu’il fait. Il était d’ailleurs à l’affut d’un lob d’Atakora (16’) qui prenait le chemin des filets après une sortie ratée du portier Raïs M’Bolhi. Un retourné salvateur pour empêcher les visiteurs d’ouvrir le score. Huit minutes plus tard Hanni a ouvert la marque inscrivant l’unique but de la partie.

http://dai.ly/x5q2htt

On ne va pas refaire le scénario du match avec des « Fennecs » menés, mais on peut dire que l’intervention de Bensebaïni était décisive pour une équipe qui n’a pas encore chassé tous les doutes. Un « Club Algérie » toujours marqué par les stigmates d’une CAN  2017 à mettre aux oubliettes mais qu’ils ont beaucoup de mal à digérer. Pour sa part, l’actuel sociétaire du Stade Rennais a profité de la messe gabonaise pour grandir et s’affirmer comme une valeur sûre. Un indéboulonnable depuis sa première titularisation face au Zimbabwe. Auparavant, il avait joué une mi-temps en amical face à la Mauritanie pour son baptême de feu. Pour sa 5e sélection, c’était vraiment une prestation cinq étoiles pour le pur produit du JMG Academie/Paradou qui compte briller encore avec « El-Khadra ». À tout juste 22 ans, il a tout le temps devant lui...

source www.lagazettedufennec.com

Attal (6) : Il a fait encore mieux que face à la Guinée. Avec beaucoup de culot, il a créé deux belles occasions en s'infiltrant balle au pied au milieu, éliminant plusieurs adversaires. Défensivement, il n'a pas été mis en danger non plus. Il est sorti à la mi-temps à cause d'une blessure à l'épaule.

Bensebaini (6) : Beaucoup de présence, des dégagements, de la disponibilité, un beau tacle et surtout un superbe sauvetage sur la ligne. Reste encore quelques errements dans le placement, notamment sur la belle reprise en pivot d'Adebayor (52').


source et note de DZfoot